Rechercher dans ce blog

mardi 29 janvier 2013

Le pardon

Article trouvé sur : http://shiftshaper.org/freeatlast/2013/01/28/forgiveness/

Voici la traduction :



“ Toutes les religions majeures apportent le même message : l’amour, la compassion et le pardon devraient faire partie de nos vies quotidiennes.” Dalai Lama
Est-ce que le Dalai Lama est en train de dire que si nous essayons très fort d’avoir de la compassion, nous recevrons la récompense d’être une “ personne spirituelle.” ?
Ou est-ce que toutes les religions parlent de quelque chose de plus important ?
Si vous avez lu mon e-book sur la gratitude, vous connaissez ma réponse.
J’ai pensé à cela aujourd’hui, parce que j’ai vu une nouvelle très triste et bouleversante. Un homme qui a tué un jeune garçon, il y a quelques années, a la possibilité d’être libéré de prison.
Le père du jeune garçon aurait dit que si l’homme est relâché, il le traquerait et le tuerait.
Mon côté humain, en tant que père, comprend très bien cela. Mais j’ai aussi ressenti la souffrance que cet homme transporte avec lui depuis de si nombreuses années, étant incapable de la relâcher par le pardon.
J’ai entendu Byron Katie dire à une personne, lors d’un atelier : “ Ceci est arrivé une fois, il y a 17 ans. Une fois! Mais tu l’as laissé arriver 10,000 fois, dans ton esprit”
Lorsque nous ne pardonnons pas, nous nous torturons nous-mêmes, encore et encore, revivant le traumatisme.
Lorsque nous pardonnons, nous nous libérons nous-mêmes.
Pourquoi devrions-nous vivre dans l’amour, la compassion et le pardon ? Pour nous donner le plus grand des cadeaux : la paix intérieure.
Et en vivant dans la paix intérieure, nous l’exprimons dans le monde et nous apportons cette qualité dans toutes  nos relations.
C’est la raison pour laquelle ceci est au centre des enseignements spirituels majeurs. Parce que la paix intérieure mène à la paix extérieure. L’amour gagne.
Alors, avez-vous quelqu’un à qui pardonner aujourd’hui ? Laissez aller et laissez le reste à Dieu.
Vous serez content de l’avoir fait.
Je vous bénis,
Wes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire