Rechercher dans ce blog

mardi 14 mars 2017

Vous avez perdu votre joie ?



Par Lisa Brown

J’observe de nombreuses personnes qui « ont perdu leur joie » pour de multiples raisons…
Ce qui nous rend joyeux en tant qu’humain est très différent de ce qui nous rend joyeux en tant qu’Âme. 

Nous avions l’habitude de remplir notre monde / espace avec des personnes et des choses, et nous faisions les choses parce qu’elles étaient attendues, ou «justes » au regard de notre jugement.

Lorsque nous commençons à nous éveiller, nous réalisons que la « joie » est quelque chose d’autre. Comment nous nous SENTONS a de l’importance. Ce qui remplit notre espace / réalité doit avoir du sens, ce que nous FAISONS doit être important, et ce qui est important pour l’humain est différent de ce qui est important pour l’âme.

Il y a un « espace de néant» dans chaque transition que nous effectuons des anciennes dimensions vers les nouvelles. Nous avons la sensation d’avoir un pied dans chaque monde, nous n’avons plus envie d’être « dans l’ancien » et en même temps nous ne savons pas trop ce qu’il se passe et cela nous demande un certain temps, car le modèle du corps physique doit se débarrasser, « se vider », se réinitialiser et « se remplir de nouveau » avec plus de lumière et d’amour intérieur qu’il ne pouvait en contenir auparavant. Soyez patient et observez-vous.

D’abord, nous ressentons de la gratitude pour absolument tout… Si nous nous éloignons de la gratitude, nous perdons notre joie. Si nous permettons à quelque chose qui ne nous honore pas (nous ou les autres) de se produire, nous ne sommes pas joyeux. Si cela ne nous inspire / élève / unit / soutient pas, alors cela n’a pas de sens. Si cela ne provient pas d’un espace de pur amour, alors ce n’est pas réel. Si cela ne nourrit pas notre esprit / âme, alors cela n’a aucune raison d’être. Si cela interfère avec notre paix, cela n’est pas désiré / acceptable…

À lire sur le site : https://translightml.wordpress.com/2017/03/14/lisa-brown-vous-avez-perdu-votre-joie-regardez-ce-que-vous-avez/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire