Rechercher dans ce blog

vendredi 24 mars 2017

Arrivée de la Grande Vague Galactique



Je vous ai déjà parlé sur ce site du concept d’hyper onde galactique, mais sans trop entrer encore dans les détails scientifiques. Je reviendrai vers vous très prochainement pour parler de la genèse de ce concept avec notamment le scientifique Paul La Violette, concept que l’on nomme dans le domaine de l’astrophysique « sursaut radio rapide » ( Fast Radio Burst en anglais). 

Personnellement je préfère parler d’hyper onde galactique (Hyonga), car c’est bien plus explicite ! Ce phénomène provient du cœur des galaxies et parler seulement de sursaut radio est très limitant par rapport à la réalité du phénomène qui va bien au delà de la physique essentiellement matérialiste, encore en cours au moment où je vous parle. Cette hyper onde est en réalité une vague complexe d’énergies opérants simultanément dans tous les plans vibratoires et pas seulement un puissant phénomène électromagnétique. On pourrait comparer ce phénomène à un battement de cœur galactique, une pulsation vitale multidimensionnelle issue du centre énergétique de chaque galaxie.

L’observation de la vie sur Terre nous apprend que plus l’organisme est grand, plus les battements de cœur sont lents et espacés. Nous ne rentrerons pas dans les détails de ce phénomène, mais force est de constater ce lien, entre taille de l’organisme et rythme cardiaque.

Reste ensuite un autre pas à franchir qui consisterait à imaginer que les astres, les étoiles, les galaxies sont, eux aussi, des êtres vivants à part entière, et non pas seulement un amas de matières issues du Big Bang originel, qui, soit dit en passant, est et reste une théorie matérialiste non réellement et fondamentalement démontrée. 

S’il est difficile, sur le plan matériel, de parler de cœur de la Terre, de cœur du Soleil (quoique…), ou de cœur d’une galaxie dans des termes sanguins ou circulatoire, il est plus simple d’appréhender cela si l’on monte dans les plans vibratoires des modèles de multidimensionalités offerts par les différentes traditions ou écoles de mystères. Les corps énergétiques, au delà de la matière visible et du corps physique (comprendre de plus forte densité), sont aussi organisés que le plan matériel, avec le muscle cœur et la circulation physique, qui sont le reflet d’un cœur et d’une circulation énergétique plus subtile (grand principe d’Hermès qui dit que “tout ce qui est en bas est à l’image de ce qui est en haut”).

Si le cœur d’une baleine bat une fois toutes les 4 secondes, alors le cœur d’un organisme bien plus gigantesque qu’une baleine, d’une tout autre échelle, un corps comprenant des centaines ou milliers de milliards d’étoiles pourrait bien avoir un rythme cardiaque bien plus lent avec des pulsations espacées en années ou milliers d’années… telle est en tout cas la théorie à propos de cette hyper onde galactique. Et comme notre battement de cœur comprend une systole et une diastole, soit, schématiquement, une contraction et une décontraction, il semblerait que les pulsations galactiques soient alternativement puissantes et douces, Yang et Yin, et possiblement destructrices pour un corps non aligné énergétiquement avec le reste de la galaxie sur le plan vibratoire.

Pour de multiples raisons, je crois personnellement à l’existence de cette pulsation galactique et à son imminence en ce qui concerne notre Voix Lactée. Son rythme serait de 26000 ans pour les ondes puissantes et masculines et, de la même façon pour les ondes de nature plus féminines, mais décalées de 13000 ans. Ainsi, un cycle complet de systole et de diastole, pour continuer l’analogie avec le cœur d’un être humain se ferait sur 26000 ans.


1 commentaire:

  1. Tout à fait! Je le ressent depuis le 19 mars. La respiration devient de plus en plus lente lors de mes alignements. Il ne faut surtout pas contrôler, ça se fait tout seul. Il faut juste suivre la vague! Merci! Cet article me le confirme...Votre site m'aide beaucoup! :-)

    RépondreSupprimer