Rechercher dans ce blog

vendredi 3 mars 2017

Pacifier la lutte



Nous vivons une période de l’ère terrestre qui nous appelle dans des sujets aussi vastes que variés a dépoussiérer notre rapport à nous-mêmes et notre environnement. Les conflits semblent éclater aux quatre coins du monde et sans aller les chercher aussi loin, se déroulent aussi juste devant nos yeux.

L’approche de ces sujets et thématiques appellent tous êtres humains à se positionner quoiqu’il arrive vis à vis de ces sujets. D’ailleurs nous pouvons observer l’importante sollicitation de nos réactions sur des sujets très vastes au quotidien, malgré qu’ils soient à des milliers de kilomètres de là où nous demeurons, nous sentons tous que notre participation et notre position vis à vis de ces sujets nous impliquent de toute façon.

Cependant, ces sollicitations qui ont effectivement leurs place dans le champ d’expérimentations collectifs ne doit pas dérober notre profonde volonté d’harmonie. Lorsqu’une personne vit l’appel de l’harmonie, qu’importe son degré de conscientisation, elle comprend étapes par étapes que la réaction ressort d’un lent processus de développement qui s’est déroulé par le passé dans l’élaboration de la conscience dans la matière.

L’action-réaction est un savoir que l’atome a su intégrer à un moment donné lui permettant de se multiplier pour son élévation. L’action-réaction est l’intégration d’un savoir-faire accumulé au fils des âges. Depuis, l’atome s’est régénéré et s’est développé, intégrant de nouveaux potentiels dans l’appréhension des informations circulantes. La conscience se peaufine, s’ancre davantage, se matérialise dans de nouveaux corps d’énergies, se déploie et s’ouvre à de nouveaux potentiels dont le hasard semble en être une des lois primordiales.

Nous pourrions considérer cela comme le fait d’atteindre le prochain gardien du seuil, ce qui fera vivre une initiation novatrice qui permettra davantage à la conscience d’embrasser ce qu’elle est déjà à un niveau plus profond.

C’est la lutte qui est le signal d’alarme, comme si nous traversions une arche où les aspects grossiers préviennent le gardien en effleurant la cloche suspendue à son centre.  « La porte est étroite  » car elle implique de se débarrasser de ce qui doit être évacué afin de permettre à plus simple d’être intégré.

À lire sur : http://www.messagescelestes-archives.ca/pacifier-la-lutte/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire