Rechercher dans ce blog

jeudi 30 avril 2015

Vous êtes tous sur Terre pour y établir la paix



Jésus, transmis par John Smallman

Nous sommes tous Un. Cela vous le savez tous. Même si pour bon nombre d'entre vous cela semble une croyance plutôt qu’un savoir ; cela devient un savoir quand vous êtes capables de vous détendre de manière satisfaisante, de vous abandonner facilement, et de laisser volontiers aller tous les doutes qui en fait bloquent votre conscience de cette vérité. Vous avez l’intention de le faire, mais souvent des peurs ou un sentiment d'indignité personnelle dissolvent cette intention. Rappelez-vous simplement que vous êtes pleinement dignes. Comment pourriez-vous ne pas être pleinement dignes alors que vous êtes de parfaites créations divines de Dieu ? Vous savez que Dieu est Tout Ce Qui Est, et que par conséquent chacun de vous doit être une partie ou un aspect de Dieu parce qu’aucune autre option ne s’offre à vous ; comment n’importe quel aspect ou partie de Dieu pourrait-il être moins que pleinement digne ? En Dieu vous êtes complets dans l'Unité de Sa Présence éternelle, absolument incorruptible et qui englobe tout.

Oui, vous avez le libre arbitre, et vous avez utilisé cette liberté pour inventer et construire l'illusion dans laquelle vous avez l’impression d’être des êtres faibles et insignifiants à la dérive dans un univers incroyablement vaste inconscient de votre présence. Cette perception, à laquelle vous vous accrochez avec tant de ténacité, était tout le but derrière la construction de l'illusion. Vous l’avez faite extrêmement convaincante, et pourtant, au plus profond de vous-mêmes, il y a ce savoir indestructible que vous êtes Un avec Dieu, un savoir que vous vous êtes caché tandis que vous jouez à vos jeux illusoires. Mais ce ne sont que des jeux, et ils sont irréels, un rêve collectif en fait, comportant une myriade de facettes pour vous convaincre de sa réalité. Mais les rêves se terminent toujours, comme celui-ci est en train de le faire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire