Rechercher dans ce blog

mardi 21 avril 2015

Quel regard au pied du mur ?

Ernst Fuchs01

Publié par Le Passeur, le 21 avril 2015



Faire le point est parfois salutaire car c’est au quotidien que se défait en nous le mikado géant de la matrice. Il me semble opportun et peut-être même urgent d’observer aujourd’hui où en est la manifestation extérieure reflétant notre intérieur, peu après cette équinoxe de printemps, équilibre entre le jour et la nuit, une nouvelle lune marquée par une éclipse solaire, appuyant elle aussi les jeux d’ombre et de lumière, le tout dans une période d’éruptions solaires spectaculaires dont nos corps et nos psychés ressentent parfois douloureusement les effets.

Sur le plan personnel et sur le plan collectif, nous pouvons ainsi observer ce qu’il en est de nos ordres et nos désordres intérieurs, mais surtout des peurs encore cristallisées. Les conjonctions astronomiques autour de l’équinoxe se sont également conjuguées avec le dernier carré Uranus-Pluton de la série entamée en Juin 2012. Les astrologues s’accordent à dire que ces carrés portent de puissants potentiels de transformation intérieure enclins à nous aider à lâcher les vieilles croyances limitatives et désormais involutives, pour peu qu’on ait l’intention du cœur d’initier et d’accompagner ce processus.

Avec un peu de recul, cette période de l’équinoxe de printemps a marqué une amplification des nettoyages. Ce qui remonte de nos profondeurs se manifeste à tous les niveaux visibles du monde manifesté à l’extérieur. Si notre regard sur le monde porte à ce niveau de conscience, alors nous voyons que les bulles d’énergie qui remontent à la surface contiennent beaucoup de peur, d’agressivité, de volonté de contrôle et d’élans de destruction cherchant à se libérer. Il demeure pour celui qui ne l’a pas fait de décider ce qu’il va faire de cela à son échelle personnelle et si ce dégagement d’énergies va se faire dans l’accablement et l’adhésion bourreau-victime au processus involutif, ou bien dans une conscience lucide et une prise de responsabilité sans compromis, gages de transmutation. Tout en cette conjonction nous porte en tout cas à revoir encore une fois notre relation au monde ancien et à notre ancien nous-mêmes, car nous avançons par paliers et celui-là, comme attendu, nous met au pied du mur.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire