Rechercher dans ce blog

mercredi 25 janvier 2017

Prise de conscience



Message reçu le 21 janvier, par Ginette Desrosiers.

Plusieurs personnes aimeraient connaitre le futur. Si vous saviez tout ce qui se prépare en ce moment, vous auriez beaucoup de constats de préoccupations et vous ne seriez pas enclin à vivre ce qui se passe de façon propice à ce début de nouveauté attendue.

Les transformations porteront beaucoup de moments de profondes transitions et feront en sorte de mettre pour beaucoup de personnes un sentiment de ne pas trop savoir où le monde se dirige. Il faut apprendre à mettre de côté les préoccupations pour lesquelles vous ne détenez aucun pouvoir de modification.

Être au Cœur demande cette expérience de mettre en neutralité de vos pensées excessives de drames consenties. En cela vous ajusterez et serez plus enclin à la Paix en vous. En voyant se manifester vos moments de vie et en profitant de ce qui se passe dans ces moments de vos vies personnelles. Aussi il y aura des changements importants en vous et autour de vous à ce moment-là. Sans vous en rendre compte, vous serez appelé à modifier vos façons de faire et ainsi assisterez à des modifications importantes de votre monde.

Petit à petit il y aura constat de mettre de côté ce qui avait été proposé à ce moment de vie que vous aviez jadis accueilli. Favorisant la transition vers le nouveau monde, vous ferez en sorte de devenir plus autonome de vos pensées accordées à la vibration de votre Cœur, potentiel Divin de création. 

Associez-vous à d’autres personnes offrant ce potentiel de création à votre moment de vie, pour établir des nouveaux paradigmes. Il faut prévoir la nouveauté et vous constituez présentement des potentiels de création élevée si vous concrétisez ce qui vous tient à cœur. Sans vous en rendre compte, parfois vous bloquez par vos manques de persévérance et en croyant que cela ne fonctionnera peut-être pas, sans vous avoir donné la chance de procéder à ce commencement de nouveauté. 

Ouvrez-vous à cela, voir à ce que vous désirez et procéder pour mettre les pas en croyant à ce que vous voulez vraiment. Il faut ouvrir la porte pour accueillir ce moment de construction. Sans cela vous stagnez dans vos modes de fonctionnement désuets qui ne vous conviennent plus. Votre moment de Gloire est arrivé si vous consentez à devenir ce moment de force du Cœur. Sans contredire cela vous opérez vers une nouvelle destinée.

Nouveau monde, nouvelle réalité, celle que vous créez près de vous et ce qui se passe en votre monde. Deux choses distinctes puisque vous êtes au cœur de votre vie et procédez à de nouveaux fondements, pour une assise nouvelle et cela se répercute aussi à d’autres endroits de votre monde. À petite échelle, des constructions nouvelles, des réalités nouvelles seront proposées. 

Il y a aussi, pour bon nombre de personnes, à subir ce qui est apporté à grande échelle par le moment de construction de vos dirigeants ; ceux-ci auront à proposer des organisations, de nouvelles façons apportées. Parfois drastiquement cela sera proposé et, à d’autres instants, plus de réflexion sera proposée dans la mise en place de ces précieux changements. 

Dans la douleur mais aussi dans la joie cela sera approuvé dans ce qui est moment de nouveau à venir. Aboutir pour être le point de ce commencement ; il faut parfois mettre table rase pour pouvoir avoir une autre vision de progrès qui se fait dans une construction nouvelle. C’est en cela qu’il faudra taire toutes consternations de ce progrès audacieux. Ainsi sera le pas de changement, avançant dans une nouvelle reconstruction de ce que vous attendez tous.

Pensez à mettre de côté vos peurs et être attentif à vous-même à ce moment de grand changement. Favoriser les échanges de commentaires positifs et non de destruction. Mettre le Cœur est ce qui est le plus difficile pour bon nombre de personnes, pratiquants de la violence collective parfois verbale et parfois dans des agissements démontrés de colère abusive. Nous disons : bon nombre de personnes seront appelées à témoigner de ce passage douloureux de leur manque de jugement. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire