Rechercher dans ce blog

vendredi 12 octobre 2012

LA MATRICE N’EST PAS UNE FICTION, VOULEZ VOUS EN SORTIR?

Vendredi 12 octobre 2012
Par milena


 
La plupart d’entre vous connaissent le film « The Matrix » des frères Wachowski. La comparaison avec l’allégorie de la caverne de Platon a été développée suffisamment de fois et je n’y reviendrai pas (Vous pouvez la trouver sur de nombreux sites ou blogs).
Ce qui m’intéresse, c’est d’aller directement dans le vif du sujet : quel rapport, s’il y en a un, avec notre société, celle dans laquelle nous vivons, le monde occidental ? Car le message est clair, il ne s’agit pas d’un simple film d’action-fiction, ce film nous montre que nous sommes nous aussi des esclaves.
La matrice n’est pas une fiction, la matrice existe et … nous y vivons ! Encore faut-il avoir envie de le voir, de l’admettre. Tout comme Néo au début du film, nous ne voulons pas l’admettre, et le message de Morphéus, nous n’avons pas envie de l’entendre :- Morphéus : La Matrice est universelle, elle est le monde qu’on superpose à ton regard pour t’empêcher de voir la vérité.- Néo : Quelle vérité ? - Morphéus : Le fait que tu es un esclave Néo. Comme tous les autres, tu es né enchaîné… le monde est une prison pour ton esprit.
Dans le film, la matrice est un système informatique auquel les hommes sont reliés, un monde imaginaire dans lequel ils sont condamnés à vivre ; c’est une illusion qui les tient écartés de la vérité, leur fournissant ce dont ils ont besoin pour avoir une impression de réalité et de bonheur. Mais de quoi se constitue notre matrice à nous ? Et en quoi diffère-t-elle de celle du film ?



Notre matrice à nous est notre société, un système tout aussi illusoire qui nous donne la même impression de réalité et de bonheur, quoique beaucoup moins bien réussie sur ce dernier point, dans lequel chacun joue un rôle croyant fermement à son importance et à son utilité. Le tour de force des gens qui ont commencé à mettre au point notre matrice depuis quelques siècles, c’est qu’il n’y a pas besoin de la contrôler constamment. Nous sommes tellement aveugles face à cette réalité artificielle que nous « programmons » nous-mêmes nos enfants. Chacun doit tenir sa place dans la matrice et nous y préparons nos enfants dès le plus jeune âge. Bien sûr, les parents ne suffisent pas. Tout une infrastructure et un système de « valeurs » ont été mis en place pour éviter un maximum de dérapages : enseignement, morale, notion de bien et du mal, médias et cinéma expliquant comment tenir son rôle dans la matrice, société de consommation, rejet des éventuels récalcitrants, mise à l’honneur des plus coopératifs, etc. C’est dans ce monde caverneux (Platon), cet univers factice que nous évoluons, un monde où le libre-arbitre est simulé (Démocratie ?). Serait-ce si étonnant que quelqu’un vous aborde et vous dise :

- La Matrice (La société, le système) est partout. Elle nous enveloppe, même dans cette pièce. Tu peux la voir quand tu regardes par la fenêtre, ou quand tu es devant la télévision. Tu sens sa présence quand tu vas travailler, quand tu vas à l’église, quand tu payes tes impôts. C’est le monde qui a été placé devant tes yeux pour te cacher la vérité.
- Quelle vérité ?
- Que tu es un esclave. Comme tout le monde, tu es né dans l’esclavage dans une prison que tu ne peux ni sentir, ni toucher. Une prison pour ton esprit…
Nos cerveaux, nos egos sont remplis de messages jour après jour qui nous font croire, nous convainquent qu’il n’y a qu’une seule vie et deux alternatives : vous êtes avec le système et vous êtes des personnes respectables ou vous êtes contre et vous êtes des anarchistes, des parasites, des rebuts de la société… Vous serez enseignants, docteurs, maçons, électriciens, facteurs…, vous vous marierez, vous achèterez une belle petite maison, une voiture, vous tondrez votre gazon tous les samedis, vous ferez du shopping… et voilà, vous faites partie du système, vous êtes dans la matrice.
Si vous comprenez cela, alors vous ne voulez plus y retourner …normalement. Je dis normalement, car comme l’explique Morphéus à Néo :
- La Matrice est un système, Néo … Quand on est à l’intérieur que voit-on? Des hommes d’affaires, des professeurs, des avocats, des charpentiers… En attendant, ils font partie de ce système. Tu dois comprendre: ils ne supporteraient pas d’être débranchés. Certains sont si amorphes et tellement dépendants du système qu’ils se battraient pour le protéger…
En conclusion, si vous avez décidé de prendre la pilule rouge (- Morphéus (à Néo) : Tu prends la pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier), soyez prudents car vous deviendrez des ennemis de la société, de la matrice ! Peut-être est-il plus prudent d’y rester. Mais que voulez-vous ? Vivre artificiellement, avoir une fausse vie, être les esclaves du délire de quelques hommes prêts à tout pour contrôler le monde, ou être libres, avoir une vraie vie, en clair : sortir de la matrice ?
Rava Bakou

http://www.elishean.org/?p=17046&utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-matrice-nest-pas-une-fiction-voulez-vous-en-sortir 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire