Rechercher dans ce blog

dimanche 21 mai 2017

Prévisions mensuelles de mai 2017




«Joli, joli, joli mois de mai…» comme le dit la chanson pour enfants de Bourvil.  En lui-même, par la prévalence du Rayon vert, le printemps exprime toujours une nouvelle puissance de la Vie, et de multiples façons. 

Mais, cette fois, vous pourriez plutôt chanter : «Magique, magique, magique mois de mai…», car celui-ci va vous délester, comme par enchantement, de bien des soucis et des fardeaux, fermant la phase probatoire qui vous a fait passer par tant d’épreuves initiatiques de détachement et de purification.

N’avez-vous pas remarqué que, au cours des dernières années, votre Soleil est passé d’une teinte dorée à une teinte platine, pour finalement offrir une couleur cristalline, plus diamantine?   Il signale que, désormais, vont s’abréger les temps compliqués, mais, pour la collectivité humaine, pas encore tout de suite, pas aussi vite que vous ne pourriez l’espérer. 

Il annonce la fin à la dispersion et à la séparation puisque, comme Modèle de l’Amour impersonnel et inconditionnel, il est un facteur de réconciliation et d’unification.  Il annonce aussi que tout devient possible, que vous pouvez tout accomplir ou changer, dans la mesure de votre foi.  Et, pour aucun d’entre vous, il n’est trop tard pour qu’il en soit ainsi!  Car vous allez vous revêtir d’une nouvelle nature d’être éveillé au sein même de la matière.

Maintenant, dans ce renouvellement des énergies, vous en avez fini avec l’état de densité permanente, vous êtes résolument entré dans un cycle d’éthérisation ou de transmutation.  Déjà, même vos phases de sommeil servent moins au repos et au rêve qu’à l’exploration d’autres plans de conscience. 

Chose certaine, chaque jour va vous révéler plus de vérité, en commençant par identifier les masques, les illusions, les dernières résistances.  En vous, tout va s’éveiller à de nouvelles possibilités… rien de moins que quantiques.  Vous n’avez plus nulle part où aller, plus rien à chercher, plus rien d’autre à faire que ce qui se présente à vous dans le moment présent. 

Pour cette raison, gardez-vous bien de remettre à plus tard quoi que ce soit que vous ressentez bien, ce qui ne pourrait que vous ramener dans l’ancienne dynamique de l’encombrement, de l’alourdissement et, par ricochet, de la souffrance.

Suite : http://lapressegalactique.com/2017/05/21/latteinte-du-sommet-des-sommets/


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.