Rechercher dans ce blog

lundi 23 février 2015

Marie Madeleine sur la transformation alchimique



Ma chère enfant, ma chère soeur, tu es dans mon coeur et dans ton coeur Je Suis. Ce chemin de la libération de l’âme dans un corps physique est le plus dur qui soit donné de vivre sur terre.

C’est véritablement un parcours semé d’embuches, de joies comme de peines. C’est un chemin difficile que celui qui mène à la libération de l’âme.

Ce pèlerinage est alchimique, un processus de transformation des corps de lumière se produit progressivement. Parfois il est accompagné de soulagements intenses, parfois de douleurs et de peines immenses.

Plusieurs fois j’ai cru en mourir tellement c’était difficile, tellement mes peurs semblaient insurmontables. Cela semblait sans fin. Voilà ce qui est important, cela semble sans fin mais ce n’est qu’une illusion.

La durée des épreuves dépend de votre faculté à lâcher prise. Dès lors que vous comprenez cela, vous vous renforcez, vous prenez du temps pour les choses importantes, celles qui vous mettent en joie, au lieu de rester dans la souffrance au delà du nécessaire.

Une peine, une douleur, fait remonter une information. A vous de la saisir et la douleur s’arrête aussitôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire