Rechercher dans ce blog

mercredi 25 février 2015

Le « bon » choix




unnamed-4

Souvent, en voulant optimiser notre vie, nous faisons peser sur nos choix un poids si fort, si lourd… Nous nous demandons si nous effectuons le bon, le meilleur choix, pour nous, pour l’autre, pour le Monde.

Le doute s’immisce alors, rendant la tâche encore plus difficile. Nous hésitons, tempérons, résistons, chancelons.

Notre mental, pour nous servir, dans sa logique, tente d’analyser, de projeter, de nous fournir tous les éléments rationnels qui soutiendront notre « bon » choix.

Et pourtant, c’est exactement dans ce processus que nous perdons notre libre arbitre éclairé pour créer notre « enfer ».

Dès que nous laissons s’infiltrer dans notre esprit l’hypothèse qu’il pourrait donc y avoir un mauvais choix et que, par là même nous nous exposons à une erreur ou un échec hypothétique, nous sortons du centre de notre coeur pour entrer dans celui du mental.

Emprunts de merveilleuses intentions, croulant aussi sous le poids des enjeux supposés, de la responsabilité que nous pensons nous incomber, nous rigidifions nos canaux, nos muscles jusque dans notre ADN, partant à la recherche d’une vérité objective et forcément extérieure.

Nous ne sommes plus en mesure de nous écouter paisiblement, de nous honorer dans notre ressenti et le fantôme d’un voile obsolète vient se poser, opacifiant encore notre vision.

Nous sommes mus par la peur, plus par l’Amour.

Alors je vous le dis, mes amis, mes soeurs, mes frères, il n’y a pas de mauvais choix.

Et au delà, personne ne sait mieux que vous même pour vous même…

Détendez vous, centrez vous sur votre présence… Confiance, Paix…

Vous ne pouvez pas échouer puisque de cet endroit de votre conscience, chaque acte n’est que le prolongement de votre êtreté. Une émanation de votre essence, plus une tentative d’être.

Dans cet espace de conscience, la question n’est plus d’effectuer un choix optimal d’un point de vue normé. La réponse se déroule seule, dans la plus grande sérénité, précède le questionnement, s’offre à vous.

Il n’y a pas de mauvais choix.

Il y a simplement des choix avec lesquels nous sommes en paix, en joie, en sérénité, en amour. Des choix qui honorent toutes les parties de notre être. D’autres, qui sont le résultat de nos croyances, de notre volonté de choisir le meilleur tout en induisant que nous n’en sommes peut être pas capables.
Il n’y a pas de mauvais choix…

Et comme il n’y a pas de mauvais choix, il n’y a donc pas de bon choix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire