Rechercher dans ce blog

vendredi 12 juillet 2013

Se réveiller joyeusement d'un cauchemar qui est déjà et train de s'estomper de vos souvenirs

http://www.anneduquesne.com/article-se-reveiller-joyeusement-d-un-cauchemar-qui-est-deja-et-train-de-s-estomper-de-vos-souvenirs-119027922.html 

Jésus, transmis par John Smallman
 
Lorsque l'humanité se réveillera dans la Réalité — comme elle ne peut éviter de le faire — elle fera l’expérience d’un environnement si complètement différent de celui auquel elle est habituée que ça sera, pour le dire sans détours, complètement hallucinant pour vous tous. Dans chacune de vos vies terrestres vous avez prié pour ce moment du réveil et vous l’avez espéré ; depuis le moment de l’apparente séparation d’avec votre Père céleste vous avez travaillé sans discontinuer dans sa direction. Au cœur de votre être vous avez toujours su que cette vie devait être celle dans laquelle votre réveil se produirait ; par conséquent, alors que vous attendez la fin de votre processus de réveil, beaucoup d'entre vous se sentent maintenant des fourmis dans les pieds, ils se sentent impatients, irritables, agités même.
 
Ces émotions conduisent et guident réellement votre détermination inébranlable à vous réveiller, et bien qu’inconfortables, elles vous servent à garder le cap sur votre destination. Alors, au lieu de vous énerver, remerciez-les, car elles vous ouvrent à l’acceptation de la nécessité d’effectuer des changements majeurs dans votre compréhension de la façon de vivre en harmonie les uns avec les autres et avec votre belle planète, et elles vous aident à vous investir pour les amener à se manifester. C'est un peu comme si vous étiez complètement secoués hors de vos vieilles ornières familières par de nouvelles bosses et de nouveaux obstacles qui rendent l’avance difficile ; vous faites alors les travaux de voirie nécessaires pour aplanir la route une fois de plus. Ne combattez pas vos émotions chagrines et ne tentez pas de les supprimer ; laissez-les simplement couler et elles vont passer. Si vous ne le faites pas elles retiennent exagérément votre attention, l'intention d'être aimants — le moteur de votre énergie — se met au point mort et le progrès s’arrête car vous vous engagez alors dans la colère ou la frustration, ce qui permet au moteur de s’emballer et de sur-chauffer.
 
Beaucoup d'entre vous ressentent actuellement de la frustration parce qu’il a été tant promis et que très peu semble se concrétiser. Cette absence de progrès visible est due, naturellement, aux limitations entretenues par l'illusion et que vous acceptez. Vous êtes actuellement dans le processus de vous désengager de l'illusion et de toutes ces limitations. De vos balbutiements à votre enfance, à l'école, au travail, dans la famille et dans la société, vous êtes nombreux à avoir fulminé toute votre vie contre les limitations, — « tu ne peux pas faire ci », « tu ne dois pas faire ça » — qui restreignent continuellement votre liberté. Mais bien sûr, vous vous y êtes investis parce qu’il peut être très pratique d'imposer des restrictions aux autres afin qu'ils ne puissent pas interférer avec vous ou vous déranger. Et toutes ces règles et restrictions sont fondées sur la peur et le manque de confiance dans votre prochain — vos frères et sœurs divins et éternels ! — ; elles ont prouvé maintes et maintes fois que ce sont des attitudes valables, des préoccupations légitimes dans un monde dangereux et imprévisible. Sans elles, le chaos s'ensuivrait indiscutablement.
 
Maintenant, vous êtes dans le processus de vous dételer et de vous dégager de ces vieux harnais de méfiance et de peur qui semblent vous avoir contrôlés et réfrénés si injustement depuis si longtemps. Mais rien n'est réellement injuste, car vous avez tous, chacun d'entre vous, choisi de vous engager dans l'illusion et d’en faire partie. Ayant pris la décision collective de vous réveiller, toutes ces attitudes apparemment essentielles et protectrices doivent être abandonnées. L'amour doit remplacer la peur, et pour que cela soit fait, vous devez ouvrir vos cœurs et consentir à penser, à parler et à agir avec amour.
 
La peur vous retient. Mais il semble fou de faire confiance quand il ressort de votre propre expérience que personne parmi vos connaissances ne peut être véritablement digne de confiance ; dignes de confiance « parfois* », oui, peut-être... mais toujours ? Pas question !
 
C'est cela le plus gros obstacle à votre réveil et, croyez-le ou non, vous êtes en train de faire d’immenses progrès en vue de l’éliminer. Je pense que chacun de vous a, au cours de ces quelques dernières années, et certainement au cours des derniers mois, été agréablement surpris quand un inconnu, sans aucune raison apparente ou évidente, l’a traité gentiment de façon inattendue, peut-être dans une situation où de la colère se serait normalement produite. Rappelez-vous autant de ces occasions que vous pouvez — si petites et insignifiantes qu'elles peuvent avoir semblé à l'époque — et utilisez-les comme des rappels que des changements incroyables sont en train de se produire partout dans le monde !
 
Vous êtes tellement habitués à vous focaliser sur le négatif, sur l'obscurité, qu’il est difficile de modifier votre perception, mais vous êtes capables de le faire et vous devez le faire. Et vous le ferez, parce qu’au plus profond de vous-mêmes vous êtes l'Amour incarné, et c'est comme cela que vous êtes en train de transformer le monde. Lorsque vous arrêtez de vous focaliser sur le négatif pour aller vers le positif votre perception change également et, au lieu de voir des menaces et des ennemis partout, vous voyez des gens comme vous, parfois craintifs et anxieux, mais prenant néanmoins de plus en plus fréquemment la décision, faisant le choix, d'être aimants.
 
Vous êtes — chacun d'entre vous — en train de transformer le monde une personne à la fois, et parce que tant d'entre vous le font les changements se produisent partout dans le monde à la vitesse grand V. Le succès est inévitable, alors laissez aller et soyez vous-mêmes : des enfants de Dieu aimants, inspirants et adorables, en train de se réveiller joyeusement d'un cauchemar qui s'estompe déjà de vos souvenirs.
 
À suivre...
Page d’origine : http://johnsmallman2.wordpress.com/2013/07/12/awakening-happily-from-a-nightmare-which-is-already-fading-from-your-memories/
 

* Les guillemets sont de moi. NdT.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire