Rechercher dans ce blog

dimanche 30 novembre 2014

Matrice artificielle ou matrice-créatrice ?




1364104172  


Saurons-nous discerner?
Par Carmelle Amara ©

La matrice artificielle est une construction élaborée par des entités désincarnées qui ont refusé le Féminin et ont copié la vraie Matrice, mais sans les émotions; donc en l’absence du Cœur qui, naturellement, englobe la totalité de l’Être. L’É-motion est une Énergie de l’Âme en mouvement. Elle est pure dans son essence originelle et ne devient embrouillée que lorsqu’elle est jugée et occultée.
Pour nous attirer, ces entités sans émotions nous ont programmés à nous méfier des émotions et à nous en détacher. Ils opposent parfois les émotions aux sentiments, qu’ils considèrent acceptables. Dans la catégorie « émotion », ils placent la peur, la colère, la haine, etc. Dans la catégorie « sentiment », ils placent l’amour et la joie, sans reconnaître que la joie est une émotion reliée au chakra sacré, cette coupe du Féminin, joyau de la Mère Divine qui accueille tout avec compassion.
En refusant l’émotion, ses charges occultées se manifestent de façon négative et nous devenons des émotionnels inconscients. L’amour devient alors conditionnel, puisque la vraie énergie du Cœur qui englobe la totalité est manquante. L’humain devient ainsi « senti- mental » plutôt que l’être aimant qu’il est naturellement. Le senti s’accroche au mental, plutôt qu’à l’émotion; on devient abstrait et froid, plutôt que chaud et passionné comme la vraie nature émotionnelle du Féminin.

C’est ce détachement de l’émotion qu’on a encouragé sans reconnaître qu’il s’agit de l’exclusion du Féminin et, par le fait même, l’exclusion du Cœur. L’É-motion est un Feu passionné, jointe au Cœur, une Énergie en mouvement, non retenue et non occultée, qui s’élève naturellement et spontanément, avec Joie, vers la vraie Lumière de la Source. Plus besoin de ce détachement qui exige que l’on s’astreigne à des pratiques et techniques disciplinées, dirigées par la volonté du mental, en vue d’atteindre un but de supposée illumination.

Il n’y avait qu’un pas entre le déni de l’É-motion du Féminin et le refus de la Matière, de la Forme, du Corps. Nous en sommes venus à négliger ou mépriser notre corps, à l’utiliser pour atteindre nos fins plutôt que de vivre en partenariat avec lui. Nous traitons de la même manière la Terre-Mère; nous l’ignorons, l’abusons ou tentons de la contrôler. L’humanité a pris cette route puisqu’elle n’avait plus le discernement de l’É-motion, ce compas qui oriente nos pas par le ressenti, ce guide intérieur qui nous relie à notre Source-Matrice divine. C’est le mental qui a alors pris la relève et s’est nommé « guide intérieur » en se faisant passer pour l’esprit ou pour le cœur. Ceux qui sont encore capables de vraiment « sentir » perçoivent le manque d’amour nous parvenant à travers toutes ces belles paroles si séduisantes pour le mental. C’est le vide dans lequel on nous fait croire qu’il faut passer, au lieu de la plénitude qui nous est offerte quand nous acceptons la Totalité du Soi, Un avec la Source.

Poursuivre la lecture ici : http://lapressegalactique.net/2014/11/30/matrice-artificielle-ou-matrice-creatrice/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire