Rechercher dans ce blog

samedi 30 avril 2016

La Loi de la Simplicité





Très chers humains,

Aujourd'hui nous voulons vous parler de la simplicité. De notre point de vue, vous, les humains, vous compliquez beaucoup trop l'existence. Vous vous faites trébucher par vos pensées, vous vous dressez des barrières mentales presque infranchissables alors que vous n'auriez qu'à contourner ces barrières pour aller de l'avant. 

Mais vous restez bien souvent face à ces murs, ces barrières tellement hautes que vous oubliez que l'Univers est vaste et que vous avez toujours moyen d'atteindre les objectifs inspirés par votre divinité. 

Les humains ont tous 1, 2 ou 3 "problèmes" quasi permanents dans leur vie, qui reviennent sous plusieurs formes, sous plusieurs déguisements, mais qui sont fondamentalement le même scénario qui se joue dans différents théâtres avec différents acteurs. Les plus éveillés d'entre vous percevez bien que vous êtes à répéter la même scène encore et encore, mais ce scénario vous semble être tout ce qui existe alors. 

Comme si le théâtre où vous jouez n'avait aucune issue. Et si vous ouvriez une fenêtre? Vous y verriez plus clair. Et la fenêtre qui peut jeter de la lumière sur tout cela est celle de votre coeur. Lorsque vous prenez le temps de méditer, de descendre votre attention de votre tête remplie de pensées à votre coeur ouvert sur l'infini des possibilités, soudainement cette réalité si tangible, qui vous semblait si immuable, semble se mettre à frémir et devenir translucide comme une illusion dans un désert. 

Vous pouvez percevoir qu'elle n'est pas si réelle. Elle n'a pas à avoir d'emprise sur vous. C'est d'ailleurs ce que vos scientifiques découvrent depuis quelques dizaines d'années, la réalité, la matière, n'est pas si solide qu'elle en à l'air. Elle est en fait composée d'énergie en vibration, donc de "vide". Elle n'est pas solide. Vous pouvez la changer. 

Suite sur : https://alchimieducoeur.com/blogs/blogue-de-alchimie-du-coeur/99807361-la-loi-de-la-simplicite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire