Rechercher dans ce blog

mardi 16 août 2016

Métatron : l’Ascension



Normalement, les planètes et les espèces vivantes incarnées sur les planètes sont ascensionnées lors de cataclysmes qui provoquent un cycle de mort-résurrection. 

Dans le cycle présent, comme cela a été démontré par le Christ, les désastres créent une mort planétaire. Étant donné que c’est généralement comme cela que se produit l’ascension, au niveau de l’Esprit Universel ce processus est bien connu et compris. 

C’est pourquoi depuis des temps reculés, il existe des prophéties annonçant de terribles destructions à la fin des temps. Le cycle de résurrection est l’ascension, quand toute la vie prend un nouveau départ, à un nouveau niveau de conscience et dans un monde d’une dimension plus élevée. 

Cela n’a rien à voir avec la réincarnation, qui implique une notion de Karma ; avant que l’ascension ne devienne possible, tout le Karma doit être éliminé. Cela ne signifie pas non plus une existence en tant que seul esprit dans des mondes célestes, l’ascension est aussi physique.

Le processus de l’ascension change le corps physique, tandis qu’il fusionne le corps et l’esprit en un être unique. 

Cet être est un être de lumière perfectionné, dans un corps physique de lumière. Cette progression de l’ascension a débuté il y a des milliers d’années, avec l’Exode des Israélites hors d’Égypte. 

L’histoire de Moïse libérant son peuple de l’esclavage est une métaphore de la progression de l’ascension. L’incarnation de Jésus a représenté un tournant important de ce processus, car en tant qu’Avatar, Jésus était capable d’endosser les « péchés » ou le Karma de tous les autres humains et de transmuter cette énergie en lumière. 

A cause de cette rédemption, une ascension douce est devenue possible. Cette ascension évolue à travers une série d’étapes, jusqu’à ce que le stade d’être de lumière devienne possible. La rédemption du Christ était la première étape de la progression du corps de lumière. Cela a presque pris deux mille ans pour compléter cette première étape.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire