Rechercher dans ce blog

samedi 6 août 2016

Les raisons pour lesquelles les globalistes sont destinés à perdre



Sous la surface de presque tous les événements socio-politiques et économiques dans le monde, une guerre fait rage, mais le plus souvent de manière invisible. 

Cette guerre, pour l’instant, est menée a la fois dans la fiction et dans la réalité, par le combat journalistique et par le calme des actes individuels. Elle est définie par deux côtés qui ne pourraient pas être plus philosophiquement ou spirituellement séparés.

D’un côté, on a un réseau omniprésent de moguls et d’élites, d’entités bancaires, de consortiums financiers internationaux, de think tanks et de marionnettes politiques. 


Ils travaillent sans relâche pour remodeler la psychologie du public et de la société dans son ensemble en quelque chose qu’ils appellent parfois le Nouvel Ordre Mondial, une planète complètement et scientifiquement centralisée dans laquelle ils contrôleraient tous les aspects du gouvernement, du commerce, de la vie et même de la boussole morale. 

J’utilise souvent le mot globalistes pour parler d’eux, qui est la façon dont ils se réfèrent parfois à eux-mêmes.

De l’autre côté, on a un mouvement qui s’est développé organiquement et instinctivement, de plus en plus sans leadership direct vertical, mais toujours guidé par l’exemple de différents enseignants et militants, conduits par un ensemble concret de principes basés sur la loi naturelle. 

Il est composé de religieux, d’agnostiques et même de certains athées. Il est alimenté par des personnes de toutes origines ethniques et financières. 

Ces groupes sont liés entre eux par une croyance singulière et retentissante dans une chose vitale, sur laquelle ils sont tous d’accord, qui sont les droits inhérents et innés de la liberté. Je les appelle le Mouvement de la liberté.

Il y a ceux qui pensent qu’ils n’ont pas d’intérêt dans ce combat, ceux qui l’ignorent et ceux qui en sont complètement inconscients. 

Cependant, tout le monde peut être et sera affecté par lui, sans exception. 

Cette guerre est celle de l’avenir de la race humaine. Ses conséquences détermineront si la prochaine génération choisira les conditions de son environnement pour maintenir sa capacité d’atteindre son véritable potentiel en tant qu’individus ou si tous les aspects de sa vie seront micro-gérés, pour les globalistes, par une bureaucratie sans âme, anonyme, qui ne fera pas de nos intérêts le centre de son action.

À lire sur : http://lesakerfrancophone.fr/les-raisons-pour-lesquelles-les-globalistes-sont-destines-a-perdre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire