Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 19 septembre 2016

Sophia Love : Inclusion



Traduction partielle du texte trouvé sur : http://www.sophialove.org/my-blog/as-we-shift-inclusion , par Michelle

Nous avons tous notre place en ce monde et chaque pièce du casse-tête est importante.

Note : Sophia commence son texte avec une définition de disclosure (divulgation) : action de faire connaître une information nouvelle ou antérieurement secrète. En anglais le préfixe « dis » exprime une négation. (* Note de Michelle : j’ai recherché la signification du préfixe dis, la voici : le préfixe « dis » évoque généralement la séparation, la différence ou l’absence.  Réf : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=3743

Le mot « closure » signifie « le fait de fermer quelque chose, d’y mettre fin, spécialement une institution, un passage ou une frontière.

Voici la suite du texte de Sophia : 

Le mot « disclosure » est peut-être le mot le plus utilisé récemment et cependant, il commence avec une négation. Cela n’évoque pas le pouvoir. Les mots sont créateurs. Ce n’est pas seulement notre émotion ou notre intention qui est importante lorsque nous les exprimons, mais aussi les mots eux-mêmes. « Au commencement était le Verbe » Jean 1 :1. 

Nous vivons des moments historiques.

Si tous les mouvements de divulgation n’ont pas encore tous porté fruit, c’est peut-être parce que nous les demandons. Cela implique une dépendance. Les êtres souverains ne demandent pas. Il y a une différence entre l’attente et même l’exigence de la fin de la corruption et le fait de vivre complètement libre, à la vue de tous.

Lorsque vous étiez à l’école, vous deviez demander la permission pour aller à la toilette. Les adultes ne font pas cela. Il leur semble ridicule de demander une permission pour satisfaire un besoin de base.

Alors que nous avançons dans le dernier quartier de 2016, nous sommes témoins de beaucoup de changements. Nous sommes beaucoup plus éveillés que nous ne l’étions il y a quatre ans. Cependant, nous nous attendons encore à ce que quelqu’un nous donne les clés, ou une permission, nous dévoile la vérité ou bien nous fournisse de la technologie. Nous sommes frustrés par les délais. Nous ressentons de la colère. C’est parce que nous n’avons pas complètement repris notre pouvoir dans cette histoire …

… Plus la vérité est dévoilée, plus nous découvrons ce qui nous a été caché et plus nous voulons savoir. Nous ressentons, probablement à juste titre, que nous méritons d’avoir un rapport complet. C’est devenu notre point focal.

Tout mouvement qui débute sur une note négative échouera. La vie va vers l’avant. Le passé n’est nulle part. Vous ne pouvez pas le voir, ni le toucher et ce n’est pas important. Ce qui est important, est ce que nous faisons … maintenant. Et … maintenant. Et … maintenant. Reconstruire un passé d’actions douloureuses et abusives ne sert qu’à justifier notre présente émotion de colère. Cette colère n’est pas créative. Ce n’est pas productif.

Je ne dis pas que la colère n’a pas de valeur. Toutes les émotions sont utiles. Je dis que la colère et la négation n’enrichiront pas nos vies. Elles attirent notre regard vers un passé qui n’est plus important. Bien sûr, nous « visiterons » encore la colère, ne nous faisons pas d’illusion. Cependant, nous n’y habiterons pas. Nous savons qui nous sommes. Nous sommes des dieux créateurs …

… Nous entrons dans l’ère la plus excitante de nos vies, en ce moment. Notre attitude déterminera à quoi cela ressemblera et ce que nous ressentirons. Quelque chose d’entièrement nouveau ne peut pas passer par une négation (« dis »). Cela requiert un chemin aplani, quelque chose de confortable et de permissif. 

Alors … que pensez-vous de l’Inclusion ? En voici la définition : l’action d’inclure ou d’être inclus dans un groupe ou une structure ».

Ce n’est qu’une suggestion. Nous pourrions utiliser tout autre mot qui ne débute pas par une négation. Utilisons notre colère comme stimulant pour créer. C’est le moment d’arriver à la partie excitante. 

C’est ce qui nous arrive. Maintenant. La « couleur » que cela prendra dépend du nom qu’on lui donnera, de la forme que nous lui donnerons et de qui nous serons, durant le processus. Nous sommes des dieux créateurs. Nous sommes venus ici en réponse à l’appel de la planète et de ses habitants.

Nous sommes ceux que nous attendions.

Avec beaucoup d’amour.

Sophia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire