Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 5 septembre 2016

Assurer l’émergence du Phoenix



Après de longs mois de purification, de lavage, de curetage, de nettoyage, afin de connaître plus d’aise et de contentement, d’acquérir une nouvelle lucidité et de vivre dans une plus grande clarté,  pour chacun, le temps est venu de se libérer des dernières charges et fardeaux inutiles et d’enlever les masques qui voilent son Identité véritable.  

Oui, le temps est venu de sortir de l’ombre, d’avancer à l’avant-scène, d’occuper sa juste place en commençant par se libérer des inhibitions, des regrets, des remords et des sentiments de culpabilité si inhibitifs.  

Se voir tel qu’on est dans sa Quintessence, comme un Être divin qui n’a jamais péché, n’a jamais rien fait de mal, n’a point éprouvé la moindre souillure, n’a rien à envier aux autres, n’a rien à se croire plus qu’un autre, n’a jamais rien perdu de sa Pure Lumière d’Amour et de Vérité.

Il n’y a rien de prétentieux au fait d’appeler les Anges de la Terre conscients à se présenter à l’avant-scène du monde puisque l’humanité, qui est Une, ne forme en réalité qu’une Grande Ronde, dans laquelle, comme autour de la Table ronde des chevaliers du roi Arthur, image du Père ou du Créateur du Monde, il n’existe nulle priorité de rang dans une présumée hiérarchie, mais uniquement des rôles fonctionnels particuliers, compatibles et complémentaires, dans l’Ordre de la Création divine.  

Ainsi, le temps est venu d’abandonner les vieilles croyances et les anciens modes de vie qui réduisent son intensité lumineuse pour assumer sa Gloire, assurer l’émergence du Phénix et s’ouvrir à une nouvel élan ascensionnel.

Habituellement, l’inspiration qui me permet de rédiger les clichés énergétiques me parviennent sur un ton neutre, comme si elle s’adressait à tout le monde.  Mais cette fois,  à ma grande confusion, comme pour bien m’imprégner de ses implications, elle s’est présentée sous la forme d’une expérience qui me mettait directement en scène.

C’est ainsi que, soudain, dans mon songe matinal, je me vois déambuler sur un trottoir qui borde une gare ferroviaire.  Quelqu’un qui me semble familier s’approche de moi et, sans dire un mot, mais plutôt par télépathie, me fait savoir qu’il trouve que j’offre au regard une prestance, un port et une élégance naturels hors du commun que je semble m’ignorer.  

Cependant, au moment de me le signaler, je reconnais que, me connaissant assez bien, je peux adhérer à sa perception sans crainte de succomber à la vanité.  Dans la Réalité nouvelle, chacun se voit tel qu’il est et il n’a nul besoin de l’assentiment d’autrui pour se reconnaître sa juste valeur et occuper sa juste position.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire