Rechercher dans ce blog

lundi 20 juillet 2015

La médecine devrait être considérée comme une mission sacrée, non comme une profession libérale lucrative…



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 19 juillet 2015

medical-empathy-758x500 

La médecine se définit comme la science qui a pour objet la préservation de la santé ou le rétablissement dans la santé.  

Mais on est forcé de constater que, dans les conditions actuelles, elle traite et soigne plus qu’elle ne guérit.  Savez-vous que, selon des études sérieuses menées en Angleterre, il n’y aurait qu’environ quinze pour cent des soins médicaux qui seraient appuyés par des preuves scientifiques?  

Ce qui laisse entendre qu’en raison des limites de la science médicale et de la subjectivité des médecins dans leurs diagnostics, un patient est plus menacé qu’il le pense, même dans les cliniques et les hôpitaux, ces derniers ajoutant leurs problèmes d’infections nosocomiales et les erreurs dans l’administration des médicaments.  

Les médecins se livreraient à plus d’exploration et d’expérimentation qu’ils veulent bien l’admettre.  Ce qui, par manque de temps, s’ajoute à la déshumanisation des consultations et des soins : froideur de l’accueil, absence de mise en confiance, manque d’empathie, technicité du langage, manque de tact ou de savoir faire.


1 commentaire:

  1. Excellent ! Et tellement vrai...
    J ajouterais les accidents iatrogènes, dus aux effets néfastes des médicaments eux-mêmes, ou à des soins inappropriés.
    + Les erreurs de diagnostics
    + Bien évidemment, l attitude déplorable de certains médecins, imbus de leur "savoir" et de leur importance (supposée), méprisants, pleins de morgue pour tout ce qui n est pas la doctrine officielle, et complètement obtus et fermés à toute autre vision...

    RépondreSupprimer