Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 2 décembre 2016

Il est nécessaire de vivre un basculement de la conscience afin de nous libérer de l’enfermement (suite)




Vous avez, sûrement, constaté que le temps linéaire passe de plus en plus vite, les heures, les jours, les semaines, les années se déroulent encore plus rapidement. C’est très simple, la Lumière Authentique se déverse partout à travers notre système solaire qui se déverse également en nous.

La manifestation de la Lumière Authentique œuvre dans tous ces systèmes afin de nous libérer de l’emprisonnement du temps linéaire qui est sous la tutelle des pensées de l’ego/personnalité et du mental qui vivent dans l’illusion de la forme et de la densité, et ce, dans une grande pièce de théâtre dans laquelle nous sommes encore enfermés.

Cela nous signale que le taux vibratoire de la Galaxie ainsi que notre propre taux vibratoire qui se manifestent au sein du système solaire qui se déverse autant sur la Terre qu’en nous, font en sorte, que le temps passe beaucoup plus vite que nous puissions l’imaginer. C’est un signe des temps apocalyptiques où la Lumière Authentique nous adombre de sa Luminescence qui va nous permettre de renaître en notre propre multidimensionnalité.

Il s’agit, aussi, de la juxtaposition du Temps Galactique ou Cosmique qui fait déjà partie de notre ADN quantique qui crée un écrasement, si je peux m’exprimer ainsi, du temps linéaire afin de revenir au temps galactique qui nous ramène au point zéro.

Ce temps représente le basculement que nous vivons, de plus en plus, d’une façon plus concrète. Cela force et permet à la race humaine de voir déchirés les voiles du temps et de l’espace dans lesquels nous avons été emprisonnés pendant des millénaires.

Ainsi, le déploiement, voire le dés-emprisonnement de notre ADN quantique va nous bousculer autant physiquement, psychiquement et psychologiquement, mais c’est cela qui va nous faire retourner intérieurement et extérieurement vers ce que nous sommes vraiment en tant qu’Être de Lumière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire