Rechercher dans ce blog

mercredi 26 octobre 2016

Les rayons cosmiques et leurs effets sur la vie



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 25 octobre 2016

La Voie lactée, notre galaxie, est formée de plusieurs bras spiraux. Notre système solaire (le point blanc) les traverse successivement tous les 135 millions d’années, périodicité qu’on peut mettre en relation avec les fluctuations de la biodiversité terrestre.

Pour prendre du recul, faisons un zoom arrière. D’après nos connaissances actuelles, notre galaxie, la Voie lactée, a plusieurs bras spiraux. Le Système solaire tourne en orbite au sein de la Galaxie, de la même manière que notre planète tourne autour du Soleil.

Si nous mesurons une année sur Terre par le temps qu’elle met à accomplir une révolution, nous pourrions appeler « année galactique » le temps qu’il nous faut pour faire une révolution dans la galaxie. Au cours d’une année galactique, notre système solaire traverse chacun des bras spiraux de la voie lactée. Il a été calculé qu’il faut approximativement 135 millions d’années pour passer d’un bras spiral à l’autre !

Cela nous ramène aux rayons cosmiques. La densité de leur rayonnement n’est pas uniforme dans notre Galaxie. Chaque bras spiral est densément peuplé d’étoiles nouvellement formées et de supernovas en explosion. D’après nos connaissances, c’est principalement de ces supernovas que proviennent la plupart des rayonnements cosmiques.

L’espace entre les bras spiraux est moins densément peuplé par ces supernovas. On peut donc s’attendre à ce que la traversée de ces bras spiraux et des espaces qui les séparent corresponde à des variations dans les rayonnements cosmiques rencontrant notre planète. Cela expliquerait le cycle de 143 millions d’années mis en évidence par l’étude du potassium radioactif dans les météorites retrouvés sur Terre.

À lire sur : http://www.arcturius.org/chroniques/les-rayons-cosmiques-et-leurs-effets-sur-la-vie/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire