Rechercher dans ce blog

dimanche 3 juillet 2016

L’énergie d’éveil



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 2 juillet 2016

Porté à votre conscience par Arcturius,
le 2 juillet 2016

Une des grandes merveilles de la science atlante est sans conteste l’énergie Vril.

Nous avons vu comment était utilisée cette électricité atmosphérique dans la haute antiquité.
Le plus curieux, c’est que sa fonction triviale, qui est quasiment celle de l’électricité ordinaire, est restée en usage à travers les siècles jusqu’à une époque récente.

Tout se passe comme si la fée électricité n’avait jamais été oubliée très longtemps…

Mais à côté de cet usage trivial, j’ai acquis la certitude que l’énergie Vril avait une fonction sacrée, celle de transformer l’homme en dieu, en restaurant les pouvoirs perdus, qui résultent de l’utilisation synchrone des deux hémisphères cérébraux.

Le Vril, soigneusement dosé, augmentait la tension électrique du système nerveux central et déclenchait une montée de kundalini.

La technique en était probablement fort complexe, ce qui explique qu’après avoir été parfaitement maîtrisée par les Atlantes, la connaissance exacte s’en soit perdue graduellement, transmise aux seuls initiés, comme les Lévites qui étaient seuls habilités à manipuler l’Arche d’Alliance.

Quelles que soient l’époque, la latitude et les circonstances, il semble que nos ancêtres aient toujours recherché l’éveil, l’illumination et la plénitude intérieure.

D’innombrables techniques ont été utilisées dans ce même but. Le bas-relief égyptien qui suit montre l’utilisation de ce que je pense être des caissons à Vril, sur le modèle des caissons hyperbares des plongeurs ou des caissons de déprivation sensorielle des années 80.

On notera la présence de câbles électriques reliant les caissons à des générateurs. Allongé nu dans ce caisson, le postulant recevait son baptême au Vril. La décharge convenablement réglée assurait l’éveil sans risques majeurs.

On notera aussi que les câbles se raccordent aux caissons par une grande fleur de lotus, symbole d’éveil : la fleur du lotus bleu était consommée pour ses pouvoirs psychiques, comme la stimulation de la kundalini qui provoque l’éveil. Sur le caisson figure un serpent, symbole de la kundalini qui se déploie. On peut y voir aussi le filament dans une ampoule électrique. Les deux interprétations sont très compatibles.

Lire cet article (avec photos) sur le site : http://www.arcturius.org/chroniques/lenergie-deveil/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire