Rechercher dans ce blog

dimanche 17 mai 2015

« Toutes les attaques terroristes aux États-Unis étaient des attaques sous fausse bannière »





En plus des documents qui soulignent les menaces terroristes, comme celles d’Al-Qaeda et sa connexion avec les agences de renseignements américaines, telles que la CIA, il y a un grand nombre de dénonciateurs (whistleblowers) qui ajoutent de l’huile sur le feu. Plusieurs personnes ne sont pas au courant de ce qui pourrait être très difficile à accepter pour eux et encore moins au courant de l’importance de cela. Ce n’est qu’une partie du voile qui a aveuglé les masses, depuis longtemps.

Un de ces récents dénonciateurs est David Steele, officier de renseignements du US Marine Corps durant 20 ans et le deuxième civil le plus haut gradé de cette agence de renseignements. C’est un ancien agent des services clandestins de la CIA et voici ce qu’il a à dire :

« La majorité des actes terroristes sont des attaques sous fausse bannière ou sont créées par nos propres services de sécurité. Aux États-Unis, tous les incidents terroristes ont été des attaques sous fausse bannière, ou ont été faites par un informateur, obligé de le faire par le FBI. En fait, nous avons maintenant des citoyens ayant des ordonnances restrictives contre des informateurs du FBI qui veulent les inciter au terrorisme. Nous sommes devenus un asile d’aliénés. »

Une attaque sous fausse bannière … qu’est-ce que c’est ?

Un bon exemple de cela est celle du 9/11, quelque chose que beaucoup de gens croient être une création des agences de renseignements américaines ou de quelqu’autre entité au-dessus de ces agences (une entité qui contrôle ce que le président Eisenhower a appelé « le complexe militaro-industriel). L’idée de base est que ces soi-disant attaques terroristes sont créées par ce groupe, afin de justifier l’invasion d’autres pays et l’accroissement de la « sécurité nationale ». Aux yeux des citoyens, cela donne comme résultat la justification des guerres et des meurtres, alors que les intentions derrière ces attaques sont complètement inconnues du public. C’est pourquoi nous voyons un faux sens de patriotisme, programmé chez plusieurs personnes, spécialement aux États-Unis. Des hommes et des femmes se joignent à la massive machine militaire, avec de bonnes intentions, pensant qu’ils servent leur pays et combattent le terrorisme, alors que c’est tout le contraire. Ils ne font que participer à une guerre fabriquée, basée sur des mensonges et de la désinformation. 

« La vérité, c’est qu’il n’y a pas d’armée islamique ou de groupe terroriste appelé Al-Qaeda et tous les agents de renseignements le savent. Mais, il y a une campagne de propagande qui fait en sorte que le public croit à l’existence d’une entité intensifiée représentant « le mal », et cela amène les téléspectateurs à accepter un leadership international unifié, pour une guerre contre le terrorisme. Le pays qui est derrière toute cette propagande, c’est les États-Unis. ». – Robin Cook, ancien Secrétaire des Affaires Étrangères britannique –

Aujourd’hui, nous pouvons observer la même chose avec ISIS. Même s’il n’y a pas de documents vérifiés, comme il y en a sur Al-Qaeda, avec les informations que nous avons, combinées avec les documents de Wikileaks et les témoignages des informateurs, il est possible que nous soyons en face de la même situation.

Récemment, un dénonciateur du FBI a dit : « Les États-Unis font revivre la peur du terrorisme avec ISIS, pour promouvoir l’industrie de la guerre. »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire