Rechercher dans ce blog

vendredi 18 mars 2016

David Wilcock, Conscious Life Expo, 5e partie



Suite de la 4e partie 





La géométrie sacrée se retrouve dans tout le cosmos. Même la forme des galaxies démontre cette géométrie. Voici quelques formes retrouvées dans les galaxies : l’octaèdre, l’hexagone, le triangle, le pentagone. 

 

 

 


Voici un site où vous pouvez voir des photos de ces galaxies : https://ned.ipac.caltech.edu/level5/Shapley_Ames/frames.html

La géométrie dans le monde quantique.

Examinons les travaux du Dr. Hans Jenny, le physicien qui a fait l’étude de ce qui est appelé la «Cymatique ». Ce chercheur a suivi les traces du Dr. Buckminster Fuller concernant l’effet des fréquences sonores sur les fluides.

Voici une image où il n’y a que de l’eau et du sable, mais qui sont soumis à un son spécifique. 


Nous pouvons voir que les tons harmoniques spécifiques créent une géométrie distincte. Voyez à quel point le tétraèdre est clair. Nous pouvons voir aussi un cube. Tout ce qui est nécessaire, c’est de changer la fréquence et alors, les formes changent. Si nous ramenons la fréquence à ce qu’elle était avant, la forme revient à sa position originale.


C’est ainsi que nous obtenons les formes des galaxies. C’est une version microscopique des formes galactiques, prouvant encore une fois que l’univers est fractal.


Le Dr. Jenny a ensuite testé de grandes quantités de sable et d’eau. Lorsque les mêmes fréquences étaient appliquées, il a obtenu des formations multicellulaires.


Au moment de cette découverte, le Dr. Robert Moon découvrait la même géométrie dans le noyau atomique.

Voici la forme réelle des atomes. Nous pouvons y voir la géométrie des solides platoniciens.


 Le noyau n’est pas constitué de protons. Les protons sont, en fait, les coins de cette géométrie.


Examinons cette structure. L’oxygène a 8 protons. Si nous les plaçons ensemble, nous obtenons les coins d’un cube. Le silicone a 14 protons, ce qui contient les 8 coins du cube, plus les 6 coins coin de l’octaèdre.

Il n’y a rien de solide dans l’atome. Un fluide, auquel on ajoute une vibration, crée une géométrie et cette géométrie est fractale et universelle. Nous pouvons le prouver.

Le fer a 26 protons et ce sont les coins de l’icosaèdre,  de l’octaèdre et le cube, pour un total de 26.

Le palladium a 46 protons et contient les coins du cube, l’octaèdre  l’icosaèdre et le dodécaèdre, pour un total de 46.

Voici un fait intéressant concernant le palladium. Si vous le placez dans de l’hydrogène lourd, vous obtenez de la chaleur, ce qui est la « fusion froide ». Cette production de chaleur n’arrête jamais. La réaction est continuelle. La cabale ne veut pas que vous sachiez ceci, mais les informations commencent à être divulguées.

Jetons un coup d’œil à la technique de la microscopie des forces atomiques.

Voici la meilleure image que nous ayons de la structure atomique et elle provient d’une technique appelée « microscopie de la force atomique sans contact ».


Nous pouvons voir des hexagones formant un tétraèdre étoilé. L’explication suivante provient du site Web «ZME Science ».

« Des chercheurs du centre de recherche IBM de Zurich ont décrit visuellement comment les liens chimiques sont différenciés dans des molécules individuelles, utilisant une technique appelée la microscopie de la force atomique sans contact.

Pour créer ces images, les chercheurs ont utilisé un microscope à force atomique qui, à son extrémité, n'a qu'une seule molécule de monoxyde de carbone. Cette molécule trace l’image en oscillant entre sa pointe et l’échantillon. En mesurant son mouvement et la force inter-moléculaire, l’appareil peut graduellement produire une image détaillée. »

Examinons maintenant le concept des micros–amas. Ces derniers sont considérés comme une nouvelle phase la matière. On peut facilement y voir des modèles géométriques familiers.

 

Voici les images d’atomes d’or, vus au microscope électronique. Ces micro–amas sont formés par l’amoncellement d’atomes d’or, un à la fois. Lorsque c'est fait, les atomes gravitent les uns vers les autres, comme des aimants, et forment automatiquement cette géométrie.


La géométrie dans l’ADN.

L’ADN a les structures hexagonale et pentagonale, mais  y en a-t-il d’autres ? Le Dr. Mark White a fait une grande découverte sur la géométrie cachée de la molécule d’ADN. Il a trouvé qu’il y avait une certaine forme autour de la double hélice.


Cette forme est le dodécaèdre (qui correspond au palladium). La double hélice d’ADN est, en fait, enveloppée autour d’un « poteau » de dodécaèdres. Le même angle peut être vu dans les dodécaèdres et dans la double hélice d’ADN.


Le Chant du Créateur, le « OM » qui a créé et soutenu la géométrie est encore présent à tous les niveaux et il se trouve aussi dans notre ADN.


David insiste sur le fait que rien de ceci ne peut être nié. Cette science est beaucoup trop solide. Il y a beaucoup trop de points communs pour que ce ne soit que  de simples « coïncidences », cependant la science traditionnelle ne parle que rarement de la congruence entre ces sujets. L’univers intelligent crée ces formes et éventuellement crée la vie. Tout ce qui est nécessaire c’est de l’eau, une source énergétique et la vie se formera éventuellement. Selon le modèle conventionnel de l’évolution, c’est arrivé une fois seulement, lors du big-bang. Mais si c’est arrivé une fois pourquoi cela ne pourrait-il pas arriver une deuxième fois ? Et si c’est arrivé deux fois, cela peut arriver tout le temps, partout où les conditions nécessaires sont en place. En fait, la vie est probablement la règle partout, et non pas l’exception, dans l’univers.

C’est de la science réelle, basée sur des preuves. La galaxie regorge de planètes semblables à la Terre. Cette géométrie fractale est responsable de la formation des structures infinies dans notre univers, à chaque niveau, sur une grande étendue et ces structures  peuvent avoir toutes les tailles. Il serait logique de supposer que partout où cette géométrie existe, lorsque les conditions sont justes, la vie se forme inévitablement. Tout ce qui est nécessaire, c’est de l’eau et une forme d’énergie électrique.

Ils ont trouvé de nombreuses planètes semblables à la Terre récemment, mais ils supposent encore que ce n’est qu’un petit pourcentage de ces mondes qui abriteraient la vie. Nous faisons tout de même des progrès en ouvrant l’esprit des gens.

La semence au centre de l’univers est consciente. Si c’est vraiment la source de tout l’univers holographique, cela signifie que tout dans l’univers existe dans cette source. Cela peut être vu dans le fait que la Merkabah est l’aspect de base de l’humain, de son anatomie énergétique. L’anatomie humaine inclut la Merkabah parce que nous sommes des êtres conscients et que nous sommes l’expression de ce centre universel.

Nous sommes des êtres conscients. Logiquement cela signifie que le centre universel contient une forme de conscience elle aussi et si cette conscience connaît son expression en nous, elle pourrait la connaître partout. L’univers est très vaste.

Une estimation conservatrice, nous dit qu’il y aurait 100,000 planètes semblables à la Terre, mais cela fait quand même plusieurs endroits à visiter. David a déjà dit que les Programmes Spatiaux Secrets ont révélé que toutes les planètes semblables à la Terre abritent presque invariablement de la vie. Il y a approximativement 100 millions de civilisations intelligentes. Tout ce que David a dit dans sa présentation peut être retrouvé dans le texte de la Loi de l’Un. 


Pour trouver ces planètes, il faut chercher à l’intérieur de la zone stellaire idéale. Cette zone varie selon la distance entre la planète et son étoile, où les conditions ne sont pas trop chaudes, ni trop froides, pour que la vie évolue. Il y a de nombreuses planètes semblables à la Terre. 

 

Selon la NASA, nous sommes ce petit point dans la Voie lactée et nous ne serions que la seule planète où il y a de la vie intelligente. En fait, une estimation plus juste serait que toutes les étoiles que nous pouvons voir à l’oeil nu ont de nombreuses planètes qui orbitent autour d’elles et qui abritent la vie.


Supposons qu’au moment où notre planète est née, il y a environ 4,54 milliards d’années, il y avait une autre planète. Mais cette  planète serait née il y a environ 8 milliards d’années. Cela fait 3,46 milliards d’années avant la Terre. Supposons que les habitants de cette planète ont connu leur propre ère de chasseurs-cueilleurs, et ensuite leur phase médiévale et les premières étapes pré-industrielles. Ils auraient pu avoir leur propre version d’une révolution industrielle, leur propre société post-industrielle. Supposons qu’ils soient devenus très habiles pour fabriquer de la technologie. Supposons qu’ils ont trouvé comment créer une sorte d’internet et comment fabriquer des véhicules, des trains et des avions supersoniques. Imaginons qu’ils ont éventuellement appris à voyager dans l’espace et qu’ils ont visité leurs planètes adjacentes. Ils auraient pu avoir, à ce moment-là, une technologie très avancée, comme l’énergie libre, la téléportation et les réplicateurs d’aliments. Supposons qu’ils ont continué à avancer technologiquement, au-delà de ce que nous pouvons concevoir. Ils pourraient éventuellement maîtriser le voyage interstellaire et pouvoir aller à peu près n’importe où dans la galaxie.


Tout cela est arrivé il y a 2,6 milliards d’années, dans notre système solaire, selon le texte de la Loi de l’Un, et selon les informateurs du Programme Spatial Secret. Il y a des ruines partout dans notre système solaire qui datent d’environ 2,6 milliards d’années. Ces êtres ont évolué et continuent d’avancer et nous ne faisons que commencer à comprendre comment. Nous évoluons de la même façon qu’ils l’ont fait.

Suite et fin dans la partie 6



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.